J’ai failli te dire je t’aime

CVT_Jai-failli-te-dire-je-taime_2064

 

Je sais que je passe le plus clair de mes articles à faire l’éloge de la littérature mais en même temps comment faire autrement. C’est vraiment comme respirer au travers de quelqu’un d’autre.

Cette article parlera donc de « J’ai failli te dire je t’aime ». Autant vous dire que mon entourage se foutait toujours de ma gueule lorsque je disais le titre. Certains me lançait des « oh mais il ne fallait pas hésiter à me le dire », bref no comment ahah.

J’ai découvert ce roman en lisant Dis-moi que tu m’aimes (lire l’article déjà parut). Parlé d’un livre dans un livre je trouvé ça original, ça donne aussi une dimension réelle au bouquin. Puisque, J’ai failli te dire je t’aime, existe réellement. De plus l’auteur n’est autre que Frederico Moccia, également auteur de Trois mètres au-dessus du ciel, pour lequel j’ai déjà fait un article que vous pouvez lire sur ma page. Bref il y avait trop d’ingrédient pour que je passe à côté. Pour résumé, ce roman parle d’amour vous l’aurez compris ! Mais comparez aux histoires plus au moins lambda, celle-ci rentre dans le vif domaine de la différence d’âge. Surtout lorsque cette différence suppose que l’une des parties est mineur ahah.

Donc bref, Nikki a 17, jeune belle, plutôt intelligente, assez drôle mais surtout une énergie qui défi la chronique. Alex lui c’est l’adulte de 36 ans, bien placé dans son travail, dont l’avenir semble tout tracé, pas vraiment le temps de laisser du temps à l’imprévu et la spontanéité. Seulement voilà, sa fiancé le quitte alors qu’il souhaitait qu’il se mari. Elle ne donne pas d’explication et s’en va le laissant dans le plus grand des désarrois.

C’est là que tout commence. Le choc de deux générations. Coup de foudre ? Je ne saurais le dire, ce qui est certains, c’est que l’accident qui aura provoqué la rencontre de Nikki et Alex ne les laissera plus jamais indifférent. Il va devoir apprendre à faire avec la simplicité et la joie de Nikki et elle va devoir se faire au côté prévoyant d’Alex. Avec une différence d’âge comme la leur peuvent-ils réellement tomber sous le charme l’un de l’autre ? Est-ce que certains obstacles n’auront pas raison d’eux ? Vous le saurez en allant lire le livre.

Pour donner mon avis, j’ai adoré ce bouquin, mais littéralement. Déjà, Frederico Moccia est officiellement l’un de mes auteurs préféré. Sa plume arrive à me transporter un peu partout. Il n’y a rien de trop niais où comme de par hasard tout le monde est heureux et que la différence d’âge ne change rien. Il y a vraiment des épisodes de doutes, des hauts et des bas. Et l’auteur nous amène à voir grandir la façon de penser des personnages. On comprend le pourquoi du comment et surtout on ne souhaite qu’une chose, c’est qu’il épargne Nikki et Alex ahah. Bref tout ça pour dire que je le conseil c’est une belle façon de nous montrer que l’amour n’a pas d’âge surtout pour les plus têtu d’entre nous. Non je ne suis pas en train de dire qu’il faut tous se prendre un mec de 20 ans de plus ahah, mais qu’avant de se mettre des barrières définis, laissons la vie nous éblouir par ses merveilles cachés.

Je lui mets la note de 8/10. Et vous l’avez-vous lu ? Cet article vous en donne envie ?

Résumé :

Niki va bientôt passer son bac. Avec ses amies, elle est bien décidée à profiter de sa jeunesse et de sa liberté. Défilés de mode, concours de surf, fêtes, courses de voitures improvisées… Tous les moyens sont bons pour s’amuser à Rome, cet été-là. Alex, lui, broie du noir. À trente-sept ans, ce publicitaire talentueux vient de se faire plaquer par sa fiancée ! En plus, voilà que son patron le met en concurrence avec un jeune collègue ambitieux sur une nouvelle campagne publicitaire. Et tout cela ne serait rien si, ce matin-là, il n’avait pas croisé la route de Niki… Ou plutôt si tous les deux ne s’étaient pas rentrés dedans. C’est le coup de foudre réciproque. Juste un petit détail : elle a dix-sept ans. Vingt ans de moins qu’Alex… Une fois encore, Federico Moccia nous invite à un plongeon là où l’eau est la plus bleue. Pour notre plus grand plaisir.

Publicités

2 réflexions sur “J’ai failli te dire je t’aime

  1. Aaaah mais je l’ai lu ce bouquin ! Je l’ai lu en italien, sous le titre « Scusa ma ti Chiamo Amore ». Il existe en film aussi, et je l’ai regardé, mais je doute qu’il soit dispo en français doublé. Enfin, l’histoire m’a assez plu, malgré des longueurs. 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s