Ces rêves étranges qui traversent mes nuits

Mise en page 1

 

L’adolescence, je trouve qu’il est si fascinant d’écrire sur le sujet. Que ce soit de belles histoires d’amour, fantastiques, aventureuses ou juste des témoignages, tous ces écrits ont une valeur. La sensibilité et la complexité de cette phase fait qu’écrire à ce sujet est incroyablement plaisant. Lire ce type d’histoire l’est encore plus. Pouvoir se plonger dans l’esprit torturé mais si vrai d’adolescent est une vraie joie pour moi.

C’est ainsi que j’ai connu « Ces rêves étranges qui traversent mes nuits ». Le titres en lui-même ne dit pas grands chose à part qu’il s’agit sans doute de rêve. La couverture est un garçon de dos rien non plus de très clair. Pourtant, en étant à la Fnac je voulais le lire. Parfois on a des coups de cœur et il ne faut pas les refréner.

J’ai donc été les yeux, les oreilles et le cœur de Robin. Un jeune adolescent de 15 ans, bientôt 16 comme il aime à dire, qui est complètement paumé.  Son avenir professionnel est plus qu’incertains et les adultes ne savent pas mieux que lui ce qu’il pourrait bien devenir. Est-ce qu’il a des envies ? Des rêves ? Il ne le sait pas lui-même. Il se sent pris au piège dans un monde rempli de choix à prendre. Dans un monde où les adultes ont des attentes qu’il ne saisit pas.

Alors Robin se laisse prendre par la vague et vie la vie présente. Elle sera rempli de bonnes rencontres et d’autres beaucoup moins. Il n’y a rien de fantastique dans la vie de ce jeune garçon mais c’est la sienne alors tout est bien différent.

Mon avis sur ce livre, c’est qu’il se lit merveilleusement vite. C’est fluide et surtout on ne souhaite pas arrêter. Nous devenons réellement Robin l’espace de 250 pages. Un garçon que ses parents prennent pour un élément perturbateur qui veut réduire sa vie à zéro. Mais nous, nous savons qu’il n’en est rien et que Robin est loin d’être un voyou. C’est un jeune garçon qui se cherche et qui s’expérimente afin de trouver ce qui pourrait sans doute un jour éveiller son jeune esprit. Il exprime avec beaucoup de douceur et d’intelligence tout ce qu’il voit et toutes les émotions qui en jaillissent.

J’ai aimé ce livre vraiment car encore une fois nous nous rendons compte qu’il y a une demande trop forte de la part de cette société à ce qu’un jeune choisisse son avenir alors qu’il ne s’en sent pas encore prêt. Qui de mieux pour en parler qu’un ado. Merci à Stéphanie Leclerc pour ce joli moment d’évasion chez l’adolescent en perdition.

Je lui mets la note de 8/10. Et vous l’avez-vous lu ? Vous en avez envie ?

 

Résumé :

Exclu du collège puis mis à la porte par sa mère, Robin, 15 ans, est un adolescent en rupture. Désormais, il traîne son spleen dans le studio miteux de son père qu’il connaît à peine. Avec les cinq euros qu’il reçoit, Robin s’achète son kebab quotidien au bistrot du coin. Pour augmenter son maigre capital, l’adolescent garde Jujube, le fils de l’amoureuse de son père, et vend du matériel volé au marché noir. Grâce à l’argent gagné, il se fait une ou deux toiles dans la journée. C’est à la sortie du cinéma qu’il adresse la parole à l’énigmatique jeune fille aux yeux d’émeraude qui occupe ses pensées. Un fil ténu se tisse entre eux, donnant l’occasion à Robin d’appartenir à un groupe d’adolescents passionnés par le 7ème art. Ses soirées avec Jujube (un enfant surdoué qui compose et joue du piano) l’ouvre à une autre dimension, celle de tous les possibles. A partir de ces rencontres déterminantes, Robin sort de sa chrysalide pour esquisser le tableau de sa vie, en utilisant sa propre palette de couleurs.

« Qu’est-ce qu’on va faire de toi? » En réponse à cette phrase poison, tant entendue, l’adolescent répond: « Devenir, c’est ce que je suis en train de faire. »

Stéphanie Leclerc signe une très belle plongée introspective dans le monde tourmenté de l’adolescence. Attention, perle à découvrir ! 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s